Rechercher
  • Cyrille Cointre

Quel commerce ouvrir dans un petit village ?

À l’heure où l’on parle beaucoup de la désertification du centre-ville, le commerce de proximité a un vrai rôle à jouer dans l’attractivité des villages. Après avoir beaucoup souffert, le petit commerce indispensable aux personnes âgées ne pouvant plus se déplacer, aux actifs préférant les courtes distances et la rapidité pour leurs achats, tout comme aux jeunes ne disposant pas du permis de conduire pour se déplacer, semble être de retour en France. Même s’ils restent attachés au prix, les consommateurs recherchent de plus en plus la commodité et le service.



L'entreprenariat dans les zones rurales


Les zones rurales et les petits villages offrent de belles opportunités à ceux qui veulent recréer du lien social. La création d’entreprise n’est pas réservée au milieu urbain, bien au contraire !


Que vous soyez un « pur produit du terroir », un amoureux de la nature ou un citadin en quête de changement, sachez qu’il est tout à fait possible de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale lorsque l'on vit à la campagne. Ce sont d’ailleurs dans les petits villages que l’on retrouve le plus de commerçants et d’artisans.


Les avantages

  • Une belle aventure humaine : Choisir le commerce de proximité vous apporte un contact humain, il s’agit d’être plus proche du consommateur pour mieux répondre à ses attentes. Les clients dans ce type de zone a densité de population restreinte souhaitent recevoir des conseils et des avis professionnels afin de ne plus avoir à se débrouiller tout seuls.

  • Un impact économique positif : Ce type de commerce créé des emplois, relance l’attractivité du village, participe à l’aménagement du territoire et augmente la qualité de vie de ses habitants.

  • Une participation à la valorisation du patrimoine : Les commerces touristiques ouverts autours des sites patrimoniaux valorisent les richesses naturelles et culturelles du pays.

L’avantage d’ouvrir son commerce dans un village est également de bénéficier d’un bail commercial à un coût intéressant, permettant ainsi d’augmenter sa rentabilité.




Les inconvénients

  • Un risque financier : L’ouverture d’un commerce ne se fait pas sans difficultés. Vous mettez en jeu un capital, or vous prenez également le risque de le perdre. Si vous rencontrez des difficultés financières qui vous conduisent à perdre votre capital social, vous devrez alors envisager l’éventualité d’une dissolution anticipée du commerce.

  • Générer des revenus suffisants : Avoir une clientèle moins étendue pose le problème de sa fidélisation et donc des bénéfices réels générés. Sont-ils suffisant pour vous faire vivre ?

  • Un problème de saisonnalité : Se pose aussi le problème de l’intensité des flux touristiques qui ne sont pas constants au fil des mois. En montagne ou en bord de mer, les périodes creuses pour le tourisme se situent de septembre à novembre et de mars à mai. Il est crucial de pouvoir accumuler assez de revenus durant les périodes de vacances pour garder le commerce à flot le reste de l’année.


Quels sont les besoins en commerce dans un petit village ?


Un village est selon la définition la plus courante, un ensemble de maisons cohérent où l’on trouve des services de proximité (mairie, La Poste, école…), des commerces de première nécessité (supérette, boulangerie, garage auto…), et une vie communautaire. Le village est donc une petite ville en milieu rural. Certains de nos villages ont des particularités telle que la proximité d’une grande ville, d’un haut lieu touristique, d’activités saisonnières.


1- Connaître le type de commerce indispensable dans un village


Il convient dans un premier temps d’étudier les besoins sur la zone et d’y étudier la concurrence. Il faudra également analyser l’investissement nécessaire pour être sur de pouvoir atteindre son point mort et réaliser des bénéfices.


2- Vous demandez quel commerce ouvrir dans un village ? Voici une liste d’idées pour entreprendre à la campagne




- Les commerces alimentaires : les villages sont des zones propices aux activités commerciales alimentaires. C’est pourquoi, il peut se révéler opportun d’ouvrir :

  • une boulangerie

  • une pâtisserie

  • une boucherie

  • une supérette…


- Les commerces liés au tourisme : que ce soit dans un chalet, une maison de famille ou encore dans une ferme, les séjours dans les chambres d’hôtes et les gîtes de villages sont des expériences de plus en plus recherchées par les touristes français et étrangers.


Pouvant être exercées à temps plein ou à temps partiel, ce sont des activités commerciales idéales si vous souhaitez travailler depuis votre domicile.


- Les commerces de services : ce secteur est créateur d’emplois, il peut à la fois satisfaire les habitants des zones rurales mais également ceux qui cherchent à travailler. Que se soit des prestations à domicile ou dans un local, vous pouvez ouvrir :

  • un garage auto

  • un activité de fleuriste

  • un salon de coiffure

  • un institut de beauté

  • une entreprise de couture-retouche

  • une entreprise de ménage et assistance aux personnes âgées

  • une garde d’enfants



- Les nouveaux concepts : Si l’on pense que seuls les commerces de proximité peuvent trouver leur clientèle, ce n’est pas tout à fait vrai. Car la demande est plus vaste et certaines activités ont adapté leur modèle pour pouvoir s’implanter sur des zones rurales de faible densité :

  • bar associatif

  • café littéraire

  • dépôt-vente de vêtements

  • brocante avec atelier de réparation

  • cave à vin avec restauration



Attention : il est possible que l’exercice de certaines activités soit réglementé et nécessite une formation ou un diplôme particulier.


Les facteurs-clés du succès


Voici quelques éléments pouvant favoriser la réussite d’un commerce de proximité :


En zone rurale :

  • proposer une large gamme de produits et de services

  • aller vers le client, organiser des tournées de livraison

  • développer le contact-client et le bouche à oreille

  • proposer des produits d’appel pour inciter à revenir, pain, jeux, journaux…

  • pratiquer des prix accessibles

  • proposer des produits locaux en complément de la gamme classique

  • établir un partenariat avec la mairie et les associations locales

  • viser plusieurs types de clientèle, personnes âgées, familles, artisans, touristes…


En centre-ville :

  • proposer une véritable expérience magasin, animations ludiques, accueil personnalisé…

  • proposer des dégustations et des tests produits

  • proposer de la livraison à domicile

  • inviter les clients à des événements, conférences, expositions



Reprendre un commerce dans un village peut s’avérer être une bonne solution si vous souhaitez entreprendre tout en minimisant les risques financiers. En effet, en rachetant le fonds de commerce, vous bénéficiez d’un local déjà aménagé, d’une clientèle fidélisée et, potentiellement, de la renommée du précédent commerçant.


Par ailleurs, c’est aussi une véritable solution pour maintenir l’attractivité d’un village et éviter la fermeture de ses commerces parfois présents depuis plusieurs générations.


59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout